La pilule, demain j’arrête! 2/2

En mai de cette année, je publiais « La pilule, demain j’arrête! 1/2« . J’avais le choix entre prendre une nouvelle pilule sans oestrogène ou un stérilet en cuivre. Après avoir pesé le pour et le contre, j’ai choisi la pilule Cerazette.

Ce que je dois vous dire, c’est que j’avais déjà essayé cette pilule durant l’allaitement de mon bébé en juillet 2015. J’avais alors eu une poussée d’acné comme jamais et les cheveux qui tombaient par poignées. Comme « on » m’avait dit que c’était dû à la fin de la grossesse, j’ai continué. Voyant que cela ne passait pas et en lisant les effets secondaires qui matchaient avec les miens, j’ai décidé d’arrêter. 

Revenons en mai de cette année.  Pour pouvoir essayer à nouveau la Cerazette, j’ai dû attendre la fin de mes menstruations suivantes, qui ne sont pas arrivée avant le mois de juillet. Et oui, l’oestrogène c’est tenace! J’ai alors commencé ma nouvelle pilule qui se prend en continue. Pour vous poser le décor, j’avais alors une crinière de rêve et une peau lisse avec de petites taches de rousseurs. Ne vous imaginez pas un canon non plus! hahahah!

Ce n’est sans appréhension que j’ai pris le premier comprimé. Le 1er mois, tout allait bien, le 2ème aussi, sauf une grosse fatigue, un ras le bol qui ne me correspondait pas et quasiment plus de libido que j’attribuais à la fatigue accumulée, depuis l’arrivée de mon fils. A la fin du 2ème mois, j’ai même craqué un matin au travail, me sentant dépassée. Comme je vous l’ai dit, je ne suis pas de nature à me plaindre alors je me suis accrochée. Mais ceci n’est rien par rapport au matin de la semaine suivante, où mes cheveux sont tombés par poignées sous la douche. Et pour couronner le tout, je me suis retrouvée le visage et le cou, couverts de boutons… Cela m’a alors rappelé l’allaitement mais ce n’est qu’après 3 semaines de chute de cheveux intense, que je me suis décidée à aller faire un tour sur les forums. J’ai alors cherché : « cerazette chute de cheveux » dans google et là, des centaines de témoignages comme le mien…

Certaines filles disaient même qu’elles avaient une alopécie irréversible, c’est à dire que les cheveux ne repoussaient plus. Ce que j’ai cru comprendre, (attention je ne suis pas médecin) c’est que le corps est alors privé d’oestrogène (qui fortifie les cheveux), le cheveu est choqué, sa racine s’affine et il meurt. Cela dure environ 2-3 mois avant qu’un rythme normal reprenne son court et que les cheveux repoussent mais souvent plus faibles. Je ne le saurai jamais car en lisant ça, j’ai arrêté sur le champ. J’ai aussi vu que certaines femmes qui ont continué et finalement arrêté, ont dû prendre un traitement hormonal.

Cela fait maintenant plus d’un mois que j’ai arrêté la prise de cette pilule. Mes cheveux tombent encore mais de moins en moins et mon acné s’estompe.

J’écris cet article car c’est grâce à des témoignages d’autres femmes que j’ai compris d’où venaient mes nombreux soucis et j’ai pu stopper ce cycle infernal avant que mon moral soit au plus bas. Je ne critique pas les pilules car jusqu’à 25 ans, j’ai pris la « pire » et je l’ai bien supportée.

J’aimerais juste vous sensibiliser au fait que Cerazette provoque des effets secondaires suivants, qui peuvent vous affecter bien plus que physiquement :

  • chute de cheveux (par poignées)
  • éruptions d’acné (boutons sous la peau)
  • baisse de libido
  • grosse fatigue (l’impression de n’arriver à rien)
  • tristesse (comme si plus rien ne vous réjouissait alors que dans l’absolu tout va bien)
  • douleurs inhabituelles dans les jambes

Après en avoir parlé avec des amies et proches qui prenaient Cerazette, nombreuses sont celles qui ont été soulagées, moi la première, de savoir que les autres aussi avaient l’impression de faire une grosse déprime, sans raison apparente. Je pense que c’est le pire effet secondaire car il est subjectif.

Pour celle qui font le choix de tout de même continuer ou d’essayer de la prendre, car beaucoup de femmes la supportent sans effet secondaire, je vous conseille de prendre un complément alimentaire comme la levure de bière, dont je parlais dans un précédent artice. C’est naturel et ça va renforcer vos cheveux.

Les filles, je compte sur vous pour commenter et partager cet article. Les 2 fois où j’ai eu des soucis avec la pilule, c’est grâce à des témoignages sur internet que j’ai trouvé la souce de mon problème.

Merci d’avance et à très vite pour un petit peu de moi plus positif !

Je vous embrasse

Ludivine

 

 

7 commentaires

  1. Merci pour ton témoignage, ça fait réfléchir… Je ne prends pas Cérazette (juste pris pendant l’allaitement de mes enfants, mais trop loin pour me souvenir des effets…) Par contre, j’ai aussi tous ces symptômes dont tu parles et surtout la chute de cheveux. Peut-être est-ce quand même dû à la pilule que je prends ? Ton article me fait réfléchir en tout cas et je vais creuser un peu sur les effets de la mienne qui est la Yaz. Tu as bien fait de partager ton expérience, merci

  2. Hello,
    La pilule engendre de nombreux effets secondaires (plus ou moins graves). Je t’invite à te rendre sur mon blog où je parle d’un livre concernant la pilule et de mon expérience avec la pilule 😉
    Merci pour ton article et ton partage !
    À bientôt,
    Cindy

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire sur mon article. Je viens de lire le tien et nous nous rejoignons. Pourtant, je ne fustige pas la pilule car j ai pris la diane 35 durant 15 ans et elle me convenait parfaitement : de magnifiques cheveux et une belle peau. Par contre, je ne fumais pas et je faisais du sport. Je pense qu il faut savoir écouter son corps et dire stop le moment venu. Et le fait d’en parler entre nous et sur internet est bien plus efficace que tout le reste!
      Merci encore!

  3. Coucou ! Ton article tombe bien, je voulais arrêter la pilule et voir que tu as ces effets secondaires ça me « rassure » car je les ai presque tous aussi :/ Je vais peut-être tenter le thermomètre. Tu en as déjà entendu parler ? 🙂

  4. Coucou ma Monica,
    Tout comme toi et on se connaît bien, j’ai eu une baisse de libido, affectation de l’humeur, douleur dans les jambes. Pour moi c’est une sacré saloperie ces trucs, bref… il existe des ordinateurs qui peuvent calculer votre cycle. Je connais plusieurs personnes qui l’utilisent et qui n’ont jamais eu d’enfants en dehors du fait d’en vouloir, donc ça a l’air de bien marcher…
    Gros bisous ma tchoupette

Laisser un commentaire