A Paris avec Sabine : on mange quoi ?

Cela faisait 4 longues années que je n’avais pas repris le TGV, que je n’avais pas roulé à l’envers à 300k/h, que je n’avais ressenti l’euphorie de l’arrivée en gare de Lyon, que je n’avais pas repris un taxi qui roule trop vite et que je n’avais pas foulé les marches d’une bouche de métro. 4 longues années passées dans l’espoir de revoir Paris.

Paris avec Sabine !

J’y suis donc retourné avec Sabine pour fêter son anniversaire. On avait chacune préparé un programme des choses à faire et à voir mais le temps printanier nous a totalement détournées de nos objectifs. Mais ce n’est pas pour autant qu’on ne s’est pas éclaté !!!

 

L’Hôtel du Jardin des Plantes

Nous sommes donc arrivées vers 11h à l’Hôtel du Jardin des Plantes dans le 5ème. Nous avons choisi cet établissement pour son prix et sa situation dans le quartier latin. Notre but était de mettre notre argent d’abord dans de bons restaurants. Je vous recommande sans hésitation cet hôtel qui vient d’être rénové et qui est idéalement situé.

Afin de pouvoir rapidement prendre nos marques, nous sommes parties à pieds, à la découverte du quartier. Comme nous connaissions déjà bien « la capitale », comme dit mon fils, nous avons décidé de flâner sur l’Ile St-Louis en passant par Notre Dame pour finalement rallier notre point de ravitaillement, La Felicità.

La Felicità

La Felicità est l’un des incroyable concept du groupe Big Mamma. Il s’agit d’un food market à l’italienne, installé dans un énorme hangar très hypster (oui c’est à la mode de dire ça) où l’on trouve aussi bien des pizze, des pâtes, des plats mijotés, des burgers mais aussi des glaces, des gâteaux et surtout, un IMMENSE bar rempli de bouteilles. Franchement, si notre estomac nous l’avait permis, on y serait resté encore et encore… et encore.

Rivoli, Châtelet, Le Forum des Halles

En pleine digestion après un tel repas, nous n’avons pas rechignié à prendre le métro direction Châtelet. J’avais envie de voir les rénovations du Forum des Halles , haut lieu de mon adolescence. J’y allais une à deux fois par an seule, durant une journée, pour y faire les soldes. On y a parcouru les boutiques vite fait, on était pas là pour ça. Si si, vous avez bien lu.

Après avoir remonté Rivoli jusqu’à la Concorde, nous avons rejoint l’Assemblée Nationale pour finalement arriver à l’hôtel à la tombée de la nuit, avec 18km dans les jambes. En arrivant dans la chambre, j’ai cru m’être assise sur mes lunettes en me posant sur le lit mais c’était une contracture dans la fesse !

Matsuri Marbeuf

On avait bien 20 adresses chacune de restaurants que l’on voulait tester mais impossible de se décider. On voulait un japonais mais soit c’était complet, libre dès 22h ou hors de prix. Après 2h de recherche, oui vraiment 120min, nous sommes partis en Uber au Matsuri de Marbeuf.

Ce restaurant de sushis propose des plats sur un comptoir tournant où l’on s’assied les uns à côté ou en face des autres. Il est important de choisir une place stratégique proche du cuisiner, pour se servir en premier. La qualité des plats était juste parfaite ! Le prix se calcule en fonction de la couleur des assiettes que l’on choisit. On peut également tout commander à la carte. Grâce à la Fourchette, on a bénéficié de -30% sur tout, hors boissons.

Le 2ème jour. Comme beaucoup, un de nos quartiers de prédilection est le Marais. C’est donc tout naturellement que nous avons rejoint le 4ème arrondissement à pied. Une bonne heure de lèche vitrine plus tard, nous n’avons pas eu à nous battre sur le choix du restaurant déniché ou hasard d’une rue, le Benedict.

Comme son nom l’indique, bienvenue dans le royaume de l’oeuf Benedict ! Sans avoir réservé, juste avant midi, la salle était comble. On nous installe au bar, ma place de prédilection. Impossible de résister au magnifique cocktail de mon voisin de gauche : « un porn star martini avec un shot de proseco » me crie-t’il ! Vendu ! Et pour l’accompagner, j’a choisi l’Egg Benedict Tuna Tartare et Sabine l’Egg Benedict à la Truffe avec un thé froid. Oui, c’est elle qui conduisait !

C’était absolument DELICIEUX…

Avec toujours un grand soleil et des températures estivales, on ne pouvait pas faire l’impasse sur Pigalle et le Sacré Coeur. Vous vous imaginez bien que nous n’étions pas seules ! hahahah

Pas le temps de faire bronzette, il fallait redescendre et rejoindre l’hôtel pour la soirée d’anniversaire de Sabine, dans l’un des restaurants de Pierre Sang Boyer.

Pierre Sang In Oberkampf

Le concept de Pierre Sang In Oberkampf est de se retrouver tous à la même heure côte à côte autour du bar ou d’une grande table et d’être servis ensemble. Le but étant de deviner et découvrir les saveurs des différents plats proposés. Pierre Sang y propose une cuisine d’influence française, son pays d’adoption, et coréenne, son pays d’origine. Tout était délicieux et recherché.

Un petit bémol pour le concept où les plats sont dressés pour tous en même temps, sans lampe pour les tenir au chaud. Ils sont donc servis un peu tièdes.

Gros plus, Pierre Sang était là en début de service pour nous accueillir.

Dimanche matin, le jour du départ. Je ne sais pas si c’est aussi le cas pour vous mais c’est en même temps le jour où l’on veut profiter de tout et en même le temps on a l’impression d’attendre constamment l’heure du départ. Comme avec Sabine on était un peu entre deux, on a décidé d’aller d’abord se balader dans le magnifique Jardin des Plantes. C’est toujours assez fou de se retrouver dans un parc arboré au milieu d’une grand ville.

Le Jardin des Plantes

Le Jardin des Plantes est l’endroit idéal pour les joggeurs bien sûr (beaucoup trop à mon goût) mais aussi pour les familles. On y trouve le Musée d’histoires naturelles, des serres avec des expos à thème, un zoo et un restaurant.

Comme les kilomètres à pied ne nous faisaient plus peur, nous sommes parties direction la place des Voges, pour s’intaller à une terrasse du Marais et regarder passer les gens. Ce que j’adore faire ça…

Nous avons ensuite testé un petit resto à touristes qui s’est avéré parfait, malgré les commentaires peu encouragement. Si vous y passez, que vous commandez un verre de vin et qu’on vous demande : « un petit ou un grand? », choisissez le grand.

Le temps de retourner à l’hôtel chercher nos valises, nous avons décidé de terminer notre séjour en beauté. Mon plus ancien souvernir de Paris, hormis le TGV et la tour Eiffel, c’est le Train Bleu.

Le Train Bleu

Le Train Bleu est le restaurant mytique du premier étage de la gare de Lyon. On s’enfile  dans le tourniquet de l’entrée et nous voilà transportées dans un roman naturaliste du 19ème siécle. Tout y est : des bancs en bois bordés de dorures avec des portes bagages au dessus des têtes, des murs remplis de fresques, de magnifiques lustres jusqu’aux uniformes du personnel. Récemment rénovés, le coin détente arbore une ambiance orientale parfumé d’encens. Le BONHEUR… sauf pour votre compte en banque ! 12euros la pâtisserie. Mais n’est-ce pas aussi ça Paris ?!

Merci à Sabine de m’avoir si bien accompagnée.

A très vite pour de nouvelles aventures !

xxx

Ludivine

IMG_9148-1-e1552457953211.jpgIMG_9259-e1552457937729.jpgIMG_9272IMG_9283-e1552457917391.jpgIMG_9289IMG_9438-e1552457873855.jpgIMG_9502-1-e1552457836665.jpgIMG_9509-1-e1552457823578.jpgParis

 

 

2 commentaires

    1. Coucou Ben ! Merci pour ton commentaire 😽 même pour quelques heures j’irais à Paris !
      Bon séjour ✨

Laisser un commentaire