L’Andalousie en octobre

Bien que j’aie déjà beaucoup voyagé et très loin, l’Espagne, je ne connaissais pas. Je m’y suis rendue qu’une seule fois à Barcelone et j’avais ADORÉ ! C’est donc tout naturellement que j’ai décidé d’en découvrir un peu plus en octobre dernier. Le choix de la famille s’est porté sur l’Andalousie.

J’avais hâte de découvir les paysages à couper le souffle de la Sierra Nevada ainsi que les monuments religieux chargés d’histoire, où se mêlent orient et occident. Je ne vous cache pas que j’avais tout de même une petite appréhension vis-à-vis de mon aversion pour la tauromachie. Heureusement, nous sommes arrivés à la fin de la haute saison et je n’ai pas été confrontée de près à cela.

Mais ne nous arrêtons pas à ça. L’Andalousie est une région incroyable, au paysages variés. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse avec un résumé de notre voyage à travers les villes et régions.

Important : acheter tous vos billets pour les visites en ligne et à l’avance !

Sevilla (Séville)

Arrivée de nuit dans les rues étroites de Séville où même les voitures passent tout juste, j’ai été immédiatement séduite pas l’atmosphère chaleureuse que dégage la ville. Je crois qu’il est impossible de compter le nombre de petits bars à tapas et restaurants de Séville ! Vive l’Andalousie ! Par contre, si comme moi vous n’aimez pas la corrida, âmes sensibles s’abstenir. Des têtes de taureau empaillées sont présentes dans bon nombre établissements.
A Séville, il y a plein de choses à voir : la cathédrale, la place d’Espagne, l’Alcazar, le Parc Maria Luisa mais aussi les petits quartiers où il fait bon se perdre, les terrasses et les rooftops.

Carte de Séville : ici

Plaza de España (la place d’Espagne)

La place d’Espagne est pour moi le lieu le plus impressionnant de Séville. Les fans de Star Wars auront tout de suite reconnu la planète Naboo.

Malgré ce qu’on pourrait croire, ce somptueux bâtiment n’est pas ancien. Il a été construit en 1929 pour une exposition. Le jour où j’y étais, il n’y avait pas trop de monde et cela nous a permis d’en profiter pour faire une petite virée à la rame. Je vous la conseille pour prendre le temps et admirer la place autrement.

Barrio Santa Cruz (le quartier de Santa Cruz)

Le quartier de Santa Cruz est le quartier juif de Séville. C’est l’un des endroits les plus typiques de la ville. On a adoré se promener et se perdre dans ses ruelles. Comme il est situé au centre, on se retrouve très facilement en se repérant avec la cathédrale. C’est un endroit très sympa à la tombée de la nuit, pour l’apéro et le repas.

Plus d’info : ici

Parque de Maria Luisa (le Parc Maria Luisa)

Prendre le temps… après avoir flâné dans le quartier de Santa Cruz, je vous invite à vous poser quelques instants dans le parc Maria Luisa. Ce havre de paix vous déconnectera totalement de l’agitation du centre. Vous y trouverez des bassins, des étangs dans un mélange d’architecture hispano-mauresque, propre à l’Andalousie. J’ai adoré ce moment hors du temps.

Plus d’infos : ici

Catedral de Santa María de la Sede (la Cathédrale Notre Dame du Siège et la Giralda)

Je n’ai malheureusement pas eu la chance de visiter cette incroyable cathédrale qui est l’une des plus grande du monde. Elle appartient notamment au patrimoine mondial de l’UNESCO. Chose étonnante mais commune dans la région, son clocher était à la base un minaret. Si vous souhaitez la visiter, je vous conseille de vous inscrire à une visite guidée de 1h environ, qui vous permettre d’entrer avant et d’être privilégiés par rapport à la horde de touristes qui s’y affère chaque jour. Sinon, je vous conseille d’acheter vos billets en ligne et à l’avance.

Plus d’infos : ici

Las Setas de Sevilla (Metropol Parasol)

Lieu incontournable mais pas très connu des touristes, le Metropol Parasol qui vous permet de voir Séville d’en haut. De-là, on peut faire le tour de toute la structure à pied et apercevoir les dunes de sable aux portes de la ville.

Plus d’infos : ici

Le Flamenco

Les restaurants à Séville

Bar Pelayo

El Pintón

La Herre

Filo

La Monda

Códroba (Cordoue)

Nous avons fait un arrêt express à Cordoue, le temps de manger un sandwich de jamon et de visiter l’incontournable Mezquita. La vieille ville est sympa mais très fréquentée. La succession des boutiques de souvenir et des restaurants de touristes lui enlève un peu de charme. Cela reste néanmoins une agréable cité à cette période.

la Mezquita

Cette mosquée-cathédrale est une pure folie ! Je me suis sentie tellement bien dans cette immensité de marbre. La Mezquita était à la base une église puis une mosquée qui a finalement été transformée en cathédrale. Ce n’est qu’une fois à l’intérieur qu’on se rend compte de la taille de ce bâtiment. Au milieu, les chrétiens ont érigé le coeur de l’église. Ils ont investi les bas-côtés en y exposant des reliques et créant des endroits de recueillement. Les sublimes vestiges de l’art musulman ont par chance été conservés. Je n’ai pas de mot pour vous sire à quel point cet endroit est beau et impressionnant.

Plus d’infos : ici

Fort Bravo

En chemin dans la Sierra Nevada, nous nous sommes arrêtés en plein désert de Tabernas, pour visiter les studios de Fort Bravo. C’est ici qu’ont été tournés quantités de western, dont notamment ceux de Sergio Leone. Le plus célèbre des films tourné à Fort Bravo est sans doute celui-ci :

Le site est toujours opérationnel. Nous avons pu faire un tour en calèche et assister à un spectacle dans le saloon à midi. Plus tard dans l’après-midi, on peut assister à une reconstitution de scènes de films avec des cascadeurs, dans les rues de la ville. Qu’on ait les références ou pas, c’était une expérience géniale. A certains moments, on se prend au jeu et on est emporté par le décors.

Plus d’info : ici

Granada (Grenade)

Grenade est de loin la ville que j’ai préférée en Andalousie. Un peu pour tout et en même temps, je ne sais pas vraiment pourquoi. Le mélange des cultures arabes et andalouse y est encore plus présent. La musique, les odeurs, les plats, les gens ! Tout était parfait. On y a découvert un tout petit bar à tapas, tenu par un monsieur incroyable qui nous a fait goûter aux meilleurs vins de la région. J’imagine qu’à Grenade il fait bon vivre…

Les restaurants à Genade

Rosario Varela

Ajo Blanco

Los Diamantes

Arrayanes

L’Alhambra

S’il n’y avait qu’un site à visiter à Andalousie se serait à coup sûr l’Alhambra. Son nom vient de l’arabe al-Hamra qui veut dire « la rouge ». Ce site est un chef d’oeuvre de l’architecture arabe et est composé de plusieurs bâtiments. Comme mentionné précédemment, il est impératif de réservé votre entrée à l’avance pour visiter l’Alhambra. La visite démarre par groupes à heures fixes. Nous avons passé une demie-journée dans les dédales du palais et des jardins. C’était magique.

Plus d’infos : ici

Marbella

Une très belle surprise. Bien que je me réjouissais de revoir la mer et la plage, j’avais un peu peur de ce que j’allais trouver à Marbella. Moi qui aime être loin de la foule et du bruit, cette ville n’était pas recommandée dans ce sens. Nous avons séjourné dans un hôtel à 7km du centre-ville, avec une plage quasi déserte. Il faisait pas super chaud mais les plus téméraires se baignaient. Comme la période touristique touchait à fin, les rues de Marbella étaient quasi vides, pour notre plus grand bonheur. J’y a découvert une veille ville chaleureuse avec de petites rues plus jolies les unes que les autres. Seul bémol, les prix sont nettement plus élevés que dans le terre et il faut compter le même pris qu’en Suisse pour un bon restaurant.

Hôtel Estrella del Mar

A Marbella, nous avons séjourné dans ce magnifique hôtel à quelques kilomètres du centre. Cet établissement est dingue et très abordable. Tout était parfait ! Il y a une immense plage à 5 minutes à pieds. Vous pouvez aussi prendre le shuttle qui vous amènera au beach club de l’hôtel, le long de la même plage. Sur place, il y a tout pour passer des vacances de rêve : 3 piscines, 2 restaurants, un spa, un service de babysitting et un buffet de petit déj. à tomber…. avec du cava à volonté !!! Nous pensons y retourner une fois pour une semaine de repos.

Plus d’infos : ici

Ronda

Ronda est l’une des petites bourgades les plus impressionnantes de l’Andalousie. La ville est coupée en 2 par un fleuve et est d’entourée d’impressionnantes falaises. Mais c’est également la capitale de la tauromachie… tout vous le rappelle, surtout les listes de la centaine de taureaux tués à l’année dans l’arène. De plus, même en octobre, Ronda est envahie de touriste, ce qui rend la progression dans les rues pas très agréable. Nous avons tout de même trouvé, au détour du rue et au fond d’une court, une maison de maître avec une magnifique terrasse donnant sur la campagne. Les plats étaient un peu plus chers qu’ailleurs mais ça en valait la peine.

Ce qu’il faut savoir :

  • quand partir : avril à juin – septembre octobre
  • réserver en ligne les sites à visiter
  • préparer son itinéraire à l’avance en fonction du nombre de jour sur place
  • louer une voiture à l’aéroport
  • il faut absolument assister à une représentation de flamenco
  • privilégier les petits restaurants de locaux
  • en Espagne, on mange tard. Si vous réservez un table à partir de 21h, vous aurez la chance de manger avec les locaux, les touristes seront déjà au lit
  • avec 15 euros par personne, on mange très bien

A très vite pour de nouvelles aventures !

xxx

Ludivine

Laisser un commentaire