Chronique du dimanche 27.06.2021 / Quoi de neuf dans la fashion sphère

WONDER BOY – Olivier Rousteing né sous x

On commence fort avec le documentaire poignant du DA de chez Balmain, qui n’aspire qu’à une chose pour vivre pleinement, savoir d’où il vient. Ce film est sorti en France en novembre 2019 mais projeté dans que dans quelques salles seulement. J’étais très déçue de n’avoir pas pu le voir et ne le trouvais pas ailleurs. Grâce à Netflix, le biopic est maintenant disponible sur la plateforme !

Un documentaire criant d’authenticité, avec beaucoup de pudeur, où l’on voit toute les facettes de la vie d’Olivier Rousteing : création et essayage des collections, défilés mais aussi les confidences à son chauffeur, ses moments privilégiés en famille et bien entendu, la recherche de ses parents biologiques.

Je ne vous en dis pas plus sinon je ne saurais pas m’arrêter mais je vous recommande vivement ce magnifique docu qui m’a touchée en plein coeur.


CHLOR x LAREDOUTE

Dans sa dernière collaboration, la Redoute nous fait découvrir la marque de swimmwear Chlore. 1 pièces ou 2, ces maillots de bain à l’allure sport chic, sont fabriqués de manières responsable à base de polyamide recyclé. Un matériau doux pour la peau et écolo, j’achète !

Chlore Swimmwear / La Redoute

Plus d’infos : ici


CHANEL Resort 2022

Le défilé Chanel dans la Cathédrale des Lumières des Beaux de Provence

Un lieu particulier pour moi qui ai passé de nombreux étés de mon enfance dans la région. Et quel incroyable endroit que la Cathédrale d’images quand on est tout petit.

Mais revenons au défilé. Encore une fois, Virginie Viard mène avec brio Chanel, dans la continuité des codes de la Maison, tout en en étant en adéquation avec notre époque.

Voici, quelques-unes de mes tenues préférées. J’ai déjà adopté le t-shirt sous la robe et vous ?


Levi’s x Miu Miu

Miumiu

S’il y bien une collaboration sur laquelle il faut s’arrêter, c’est bien celle-ci. Très en engagé dans la durabilité, Miumiu a fait très fort avec son projet d’upcycling avec Levi’s. Des pièces Levi’s chinés avec le plus grand soin et transformées pas Miumiu.

Comme les pièces sont limitées, le prix est élevé. Comptez 2’300.- pour un jean.

La collection : ici


Vu sur Brut.

J’ai eu la chance de tomber sur cette incroyable histoire, je ne pouvais pas la garder pour moi.

Voici l’incroyable histoire de la marque Marché Noir par Amah Ayivi, née du mixe de nos vêtements europées chinés et du vintage africain. L’artiste nous prouve encore une fois, qu’avec des vêtements existants, nous créeons à l’infini.

« pas de saison, pas de taille, pas de sexe » telle est le devise d’Amah Ayivi.


Les pièces qui ont retenu mon attention

Aje. / patbo / sourceunknown

Laisser un commentaire