Instagram, un monde sous influence ?

Cela fait plusieurs mois que j’hésite à me lancer sur le sujet d’Instragram. Mais je crois que cette fois ça y est, c’est le moment.

Je tiens à préciser plutôt 2x qu’une, que ce qui va suivre ne s’adresse et ne vise personne en particulier et que je m’y inclus. C’est juste mon récit, ma synthèse et mes déductions.

Je pense sérieusement avoir été touchée par le syndrome de l’influencée. Par chance, mes proches, ma maturité et mon caractère m’ont aidée à garder la tête hors de l’eau.

Mes débuts sur instagram

Grande fan de photo, j’ai tout de suite été séduite par Instagram dès ses débuts, en 2010. J’ai ensuite arrêté complétement les réseaux sociaux en 2012, par manque d’intérêt. Je devais aussi faire une coupure car je suis une véritable accro aux écrans.

En 2015, j’ai décidé de m’y remettre pour apporter de la visibilité à mon blog. Je ne m’attendais pas du tout à ce que j’allais y trouver…

Grisée par l’enthousiasme général, les likes, les commentaires « bienveillants », les groupes et autres, j’ai très vite été prise dans le tourbillon de ce monde virtuel au point de me perdre… au point d’y penser le soir avant de me coucher, le matin en me levant puis très souvent, trop souvent.

 

Et finalement pourquoi ?!

Depuis bientôt 2 ans, j’ai beaucoup regardé, analysé et vécu de choses en relation avec Instagram et maintenant, je souhaite vous faire part de mon expérience.

Alors c’est parti ! Installez-vous confortablement, prenez votre téléphone en main, ouvrez votre Instagram et laissez-vous happer dans ce monde magique où tout est possible…

et suivez-moi…

A suivre…